......................................................................................................................................................................................................................
 HOUSE ON THE BUTTE BERGEYRE  The house is located in the Butte Bergeyre, a neighbourhood of houses and villas in northeast Paris, constructed on top of quarries and accessed by a single winding road. The plot of land sits on a bend in the road; the front façade of the house folds vertically, following the bend. Two volumes have been generated along each parallel side of the fold: a larger one containing interior living spaces, with expansive window bays; a smaller one containing stairs and bathrooms, with openings protected by moucharabié screening in brick.  Interior spaces and natural light wrap around each other to create a continuing sense of openness on a highly compact site. Spaces fold and unfold as one moves through the house; only upon reaching the top floor is one afforded a clear view.  Stepping back from the street as the facade rises, the successive balconies and roof terrace incorporate built-in planters, with the intention of becoming spectacularly overgrown after a few years, similar to the one-storey house covered in grapevines that had previously occupied the site.  The brick pattern is irregular in width and depth, creating a relaxed, woven texture for the façade. Exterior doors, windows, and shutters are all in solid oak, with waterproofing elements in anthracite-colored zinc. Interior floors are covered in terrazzo and wide-plank oak parquet, consistent with the choice of natural, durable materials that comprise the entire construction. Bedroom partitioning has been created from oak storage units and sliding panels, giving flexibility to the floor layout as the family evolves.  Project featured in “AMC 100 Bâtiments de l’année 2018”.     La Butte Bergeyre est un quartier idyllique de maisons et de petits immeubles, à l'abri de la clameur du Nord-Est parisien et accessible par une seule route sinueuse. En contraste direct avec l'uniformité du Paris Haussmannien, le quartier conserve un air villageois éclectique grâce à des façades variées et à une végétation abondante, dont un vignoble en coteau qui marque l'entrée du quartier.    Les clients de la maison, une jeune famille de quatre personnes, ont exigé une construction durable qui permet à la végétation de l'entourer au fil du temps. Une banale maison de 45 m2 de plain-pied a été remplacée par un petit building de quatre étages. La position de la parcelle dans une courbe de la rue a engendré la forme à facettes du bâtiment, la façade sur rue se repliant verticalement pour épouser le virage. Deux volumes ont été créés de chaque côté du pli : le plus grand contient les espaces de vie, avec de spacieuses baies vitrées, et le plus petit enferme les escaliers et les salles de bains, l’ensemble bénéficiant d’ouvertures abritées par des moucharabieh en brique.    Les espaces intérieurs et la lumière naturelle s'enroulent l’un sur l’autre pour émuler une sensation permanente d’ouverture sur ce site très compact. Les espaces se déploient au fur et à mesure que l'on se déplace et que l'on monte aux étages ; en atteignant l'étage supérieur, on profite d’une vue parfaitement dégagée. Depuis la rue, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la façade, on découvre les jardinières encastrées dans les balcons successifs, dont les plantations sont destinées à croître spectaculairement après quelques années et à taquiner à nouveau les vieilles vignes de la façade.    Le motif de brique joue sur des largeurs et des profondeurs irrégulières pour créer une texture de façade tissée et décontractée. Les portes, les fenêtres et les volets extérieurs sont en chêne massif et des éléments d'étanchéité en zinc anthracite. Les sols intérieurs sont recouverts de granito et de parquet en chêne à lames larges, ce qui correspond au choix de matériaux naturels et durables qui se patineront au fil du temps. Il y a peu de murs intérieurs. Les cloisons des chambres à coucher sont composées d'éléments de rangement et de panneaux coulissants en chêne, ce qui donne de la souplesse à l'aménagement des espaces en fonction des besoins d’une famille évolutive.    https://www.amc-archi.com/photos/lia-kiladis-maison-et-studio-paris,8164/lia-kiladis-maison-et-studio.1

HOUSE ON THE BUTTE BERGEYRE

The house is located in the Butte Bergeyre, a neighbourhood of houses and villas in northeast Paris, constructed on top of quarries and accessed by a single winding road. The plot of land sits on a bend in the road; the front façade of the house folds vertically, following the bend. Two volumes have been generated along each parallel side of the fold: a larger one containing interior living spaces, with expansive window bays; a smaller one containing stairs and bathrooms, with openings protected by moucharabié screening in brick.

Interior spaces and natural light wrap around each other to create a continuing sense of openness on a highly compact site. Spaces fold and unfold as one moves through the house; only upon reaching the top floor is one afforded a clear view.

Stepping back from the street as the facade rises, the successive balconies and roof terrace incorporate built-in planters, with the intention of becoming spectacularly overgrown after a few years, similar to the one-storey house covered in grapevines that had previously occupied the site.

The brick pattern is irregular in width and depth, creating a relaxed, woven texture for the façade. Exterior doors, windows, and shutters are all in solid oak, with waterproofing elements in anthracite-colored zinc. Interior floors are covered in terrazzo and wide-plank oak parquet, consistent with the choice of natural, durable materials that comprise the entire construction. Bedroom partitioning has been created from oak storage units and sliding panels, giving flexibility to the floor layout as the family evolves.

Project featured in “AMC 100 Bâtiments de l’année 2018”.

La Butte Bergeyre est un quartier idyllique de maisons et de petits immeubles, à l'abri de la clameur du Nord-Est parisien et accessible par une seule route sinueuse. En contraste direct avec l'uniformité du Paris Haussmannien, le quartier conserve un air villageois éclectique grâce à des façades variées et à une végétation abondante, dont un vignoble en coteau qui marque l'entrée du quartier.

Les clients de la maison, une jeune famille de quatre personnes, ont exigé une construction durable qui permet à la végétation de l'entourer au fil du temps. Une banale maison de 45 m2 de plain-pied a été remplacée par un petit building de quatre étages. La position de la parcelle dans une courbe de la rue a engendré la forme à facettes du bâtiment, la façade sur rue se repliant verticalement pour épouser le virage. Deux volumes ont été créés de chaque côté du pli : le plus grand contient les espaces de vie, avec de spacieuses baies vitrées, et le plus petit enferme les escaliers et les salles de bains, l’ensemble bénéficiant d’ouvertures abritées par des moucharabieh en brique.

Les espaces intérieurs et la lumière naturelle s'enroulent l’un sur l’autre pour émuler une sensation permanente d’ouverture sur ce site très compact. Les espaces se déploient au fur et à mesure que l'on se déplace et que l'on monte aux étages ; en atteignant l'étage supérieur, on profite d’une vue parfaitement dégagée. Depuis la rue, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la façade, on découvre les jardinières encastrées dans les balcons successifs, dont les plantations sont destinées à croître spectaculairement après quelques années et à taquiner à nouveau les vieilles vignes de la façade.

Le motif de brique joue sur des largeurs et des profondeurs irrégulières pour créer une texture de façade tissée et décontractée. Les portes, les fenêtres et les volets extérieurs sont en chêne massif et des éléments d'étanchéité en zinc anthracite. Les sols intérieurs sont recouverts de granito et de parquet en chêne à lames larges, ce qui correspond au choix de matériaux naturels et durables qui se patineront au fil du temps. Il y a peu de murs intérieurs. Les cloisons des chambres à coucher sont composées d'éléments de rangement et de panneaux coulissants en chêne, ce qui donne de la souplesse à l'aménagement des espaces en fonction des besoins d’une famille évolutive.

https://www.amc-archi.com/photos/lia-kiladis-maison-et-studio-paris,8164/lia-kiladis-maison-et-studio.1

p19 345a.jpg
p19 350_1a.jpg
p19 285a.jpg
p19 316a.jpg
p19 266a copy copy.png
p19 183a copy.jpg
p19 214a.jpg
p19 228a copy.jpg
p19 234a copy.jpg
p19 259a.jpg
p19 191a.jpg
p19 196a.jpg
2017-02-14 10.06.22.png
GL plan rdc.png
GL plan r+2.png
GL coupe constructive.png

HOUSE ON THE BUTTE BERGEYRE

The house is located in the Butte Bergeyre, a neighbourhood of houses and villas in northeast Paris, constructed on top of quarries and accessed by a single winding road. The plot of land sits on a bend in the road; the front façade of the house folds vertically, following the bend. Two volumes have been generated along each parallel side of the fold: a larger one containing interior living spaces, with expansive window bays; a smaller one containing stairs and bathrooms, with openings protected by moucharabié screening in brick.

Interior spaces and natural light wrap around each other to create a continuing sense of openness on a highly compact site. Spaces fold and unfold as one moves through the house; only upon reaching the top floor is one afforded a clear view.

Stepping back from the street as the facade rises, the successive balconies and roof terrace incorporate built-in planters, with the intention of becoming spectacularly overgrown after a few years, similar to the one-storey house covered in grapevines that had previously occupied the site.

The brick pattern is irregular in width and depth, creating a relaxed, woven texture for the façade. Exterior doors, windows, and shutters are all in solid oak, with waterproofing elements in anthracite-colored zinc. Interior floors are covered in terrazzo and wide-plank oak parquet, consistent with the choice of natural, durable materials that comprise the entire construction. Bedroom partitioning has been created from oak storage units and sliding panels, giving flexibility to the floor layout as the family evolves.

Project featured in “AMC 100 Bâtiments de l’année 2018”.

La Butte Bergeyre est un quartier idyllique de maisons et de petits immeubles, à l'abri de la clameur du Nord-Est parisien et accessible par une seule route sinueuse. En contraste direct avec l'uniformité du Paris Haussmannien, le quartier conserve un air villageois éclectique grâce à des façades variées et à une végétation abondante, dont un vignoble en coteau qui marque l'entrée du quartier.

Les clients de la maison, une jeune famille de quatre personnes, ont exigé une construction durable qui permet à la végétation de l'entourer au fil du temps. Une banale maison de 45 m2 de plain-pied a été remplacée par un petit building de quatre étages. La position de la parcelle dans une courbe de la rue a engendré la forme à facettes du bâtiment, la façade sur rue se repliant verticalement pour épouser le virage. Deux volumes ont été créés de chaque côté du pli : le plus grand contient les espaces de vie, avec de spacieuses baies vitrées, et le plus petit enferme les escaliers et les salles de bains, l’ensemble bénéficiant d’ouvertures abritées par des moucharabieh en brique.

Les espaces intérieurs et la lumière naturelle s'enroulent l’un sur l’autre pour émuler une sensation permanente d’ouverture sur ce site très compact. Les espaces se déploient au fur et à mesure que l'on se déplace et que l'on monte aux étages ; en atteignant l'étage supérieur, on profite d’une vue parfaitement dégagée. Depuis la rue, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la façade, on découvre les jardinières encastrées dans les balcons successifs, dont les plantations sont destinées à croître spectaculairement après quelques années et à taquiner à nouveau les vieilles vignes de la façade.

Le motif de brique joue sur des largeurs et des profondeurs irrégulières pour créer une texture de façade tissée et décontractée. Les portes, les fenêtres et les volets extérieurs sont en chêne massif et des éléments d'étanchéité en zinc anthracite. Les sols intérieurs sont recouverts de granito et de parquet en chêne à lames larges, ce qui correspond au choix de matériaux naturels et durables qui se patineront au fil du temps. Il y a peu de murs intérieurs. Les cloisons des chambres à coucher sont composées d'éléments de rangement et de panneaux coulissants en chêne, ce qui donne de la souplesse à l'aménagement des espaces en fonction des besoins d’une famille évolutive.

https://www.amc-archi.com/photos/lia-kiladis-maison-et-studio-paris,8164/lia-kiladis-maison-et-studio.1

 HOUSE ON THE BUTTE BERGEYRE  The house is located in the Butte Bergeyre, a neighbourhood of houses and villas in northeast Paris, constructed on top of quarries and accessed by a single winding road. The plot of land sits on a bend in the road; the front façade of the house folds vertically, following the bend. Two volumes have been generated along each parallel side of the fold: a larger one containing interior living spaces, with expansive window bays; a smaller one containing stairs and bathrooms, with openings protected by moucharabié screening in brick.  Interior spaces and natural light wrap around each other to create a continuing sense of openness on a highly compact site. Spaces fold and unfold as one moves through the house; only upon reaching the top floor is one afforded a clear view.  Stepping back from the street as the facade rises, the successive balconies and roof terrace incorporate built-in planters, with the intention of becoming spectacularly overgrown after a few years, similar to the one-storey house covered in grapevines that had previously occupied the site.  The brick pattern is irregular in width and depth, creating a relaxed, woven texture for the façade. Exterior doors, windows, and shutters are all in solid oak, with waterproofing elements in anthracite-colored zinc. Interior floors are covered in terrazzo and wide-plank oak parquet, consistent with the choice of natural, durable materials that comprise the entire construction. Bedroom partitioning has been created from oak storage units and sliding panels, giving flexibility to the floor layout as the family evolves.  Project featured in “AMC 100 Bâtiments de l’année 2018”.     La Butte Bergeyre est un quartier idyllique de maisons et de petits immeubles, à l'abri de la clameur du Nord-Est parisien et accessible par une seule route sinueuse. En contraste direct avec l'uniformité du Paris Haussmannien, le quartier conserve un air villageois éclectique grâce à des façades variées et à une végétation abondante, dont un vignoble en coteau qui marque l'entrée du quartier.    Les clients de la maison, une jeune famille de quatre personnes, ont exigé une construction durable qui permet à la végétation de l'entourer au fil du temps. Une banale maison de 45 m2 de plain-pied a été remplacée par un petit building de quatre étages. La position de la parcelle dans une courbe de la rue a engendré la forme à facettes du bâtiment, la façade sur rue se repliant verticalement pour épouser le virage. Deux volumes ont été créés de chaque côté du pli : le plus grand contient les espaces de vie, avec de spacieuses baies vitrées, et le plus petit enferme les escaliers et les salles de bains, l’ensemble bénéficiant d’ouvertures abritées par des moucharabieh en brique.    Les espaces intérieurs et la lumière naturelle s'enroulent l’un sur l’autre pour émuler une sensation permanente d’ouverture sur ce site très compact. Les espaces se déploient au fur et à mesure que l'on se déplace et que l'on monte aux étages ; en atteignant l'étage supérieur, on profite d’une vue parfaitement dégagée. Depuis la rue, au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la façade, on découvre les jardinières encastrées dans les balcons successifs, dont les plantations sont destinées à croître spectaculairement après quelques années et à taquiner à nouveau les vieilles vignes de la façade.    Le motif de brique joue sur des largeurs et des profondeurs irrégulières pour créer une texture de façade tissée et décontractée. Les portes, les fenêtres et les volets extérieurs sont en chêne massif et des éléments d'étanchéité en zinc anthracite. Les sols intérieurs sont recouverts de granito et de parquet en chêne à lames larges, ce qui correspond au choix de matériaux naturels et durables qui se patineront au fil du temps. Il y a peu de murs intérieurs. Les cloisons des chambres à coucher sont composées d'éléments de rangement et de panneaux coulissants en chêne, ce qui donne de la souplesse à l'aménagement des espaces en fonction des besoins d’une famille évolutive.    https://www.amc-archi.com/photos/lia-kiladis-maison-et-studio-paris,8164/lia-kiladis-maison-et-studio.1
p19 345a.jpg
p19 350_1a.jpg
p19 285a.jpg
p19 316a.jpg
p19 266a copy copy.png
p19 183a copy.jpg
p19 214a.jpg
p19 228a copy.jpg
p19 234a copy.jpg
p19 259a.jpg
p19 191a.jpg
p19 196a.jpg
2017-02-14 10.06.22.png
GL plan rdc.png
GL plan r+2.png
GL coupe constructive.png